À la découverte des membres du C.A. : Kim Rodrigue

À la découverte des membres du C.A. : Kim Rodrigue

Cette série d’articles permet de mettre en lumière le parcours des membres du conseil d’administration d’Audition Québec pour 2021-2022, ces personnes qui travaillent et soutiennent l’organisme, en vous offrant leur voix. Les membres du C.A. représentent les membres d’Audition Québec. Ils sont là pour parler en leur nom, en votre nom, afin que les services offerts par l’organisme correspondent aux besoins des membres et soient utiles. Cet article vous transporte à la découverte d’une nouvelle venue au Conseil, Kim Rodrigue.

Le hasard fait bien les choses

Présentement étudiante à la maîtrise professionnelle en audiologie à l’Université Laval, c’est le hasard qui a mis Audition Québec sur la route de Kim, alors qu’elle parcourait le vaste répertoire qu’est Facebook à la recherche d’un organisme s’impliquant auprès des personnes malentendantes, dans le cadre de ses études et de son projet de fin de maîtrise, qui s’inscrit dans un projet de recherche en réadaptation chez les personnes malentendantes et qui porte plus précisément sur les chiens-guides d’assistance à l’audition.

S’impliquer pour la santé auditive

Aimant donner de son temps, Kim s’implique déjà à titre de bénévole auprès de plusieurs organismes, principalement en lien avec la santé. Poursuivant ses actions de bienfaisance, Kim a débuté son implication à Audition Québec en juin 2021, lors de sa nomination en tant qu’administratrice du Conseil d’administration à l’Assemblée générale annuelle.

Affirmant qu’elle connait la perte auditive de par son entourage, dont sa grand-mère, Kim soutient également que son orientation professionnelle fait en sorte qu’elle côtoie de multiples personnes vivant avec des problèmes d’audition et qu’elle en côtoiera tout au long de sa carrière. Cela dit, elle se considère également passionnée par la santé auditive et que ses valeurs et ses ambitions vont dans la même direction que les valeurs et la mission d’Audition Québec. « Il reste beaucoup de travail de sensibilisation à faire auprès de la population sur la santé auditive, » affirme-t-elle. Elle renchérit en affirmant que les problèmes auditifs se doivent d’être considérés à même titre que tout autre problème de santé. On ne laisserait pas attendre un cancer, alors pourquoi attendre parfois jusqu’à 10 ans pour s’occuper de sa santé auditive ?

Ainsi, par sa présence sur le Conseil d’administration, elle espère promouvoir l’importance de la santé auditive, notamment par son implication dans la prochaine édition de la Journée nationale de l’audition du Québec. Elle souhaite jouer un rôle dans la réussite de cette journée, qui se veut axée sur la promotion et la sensibilisation a l’importance de la santé auditive.

Un mot pour vous

En terminant, Kim assure qu’un avenir meilleur attend la santé auditive, alors qu’un peu partout, la perte auditive sort de sa cachette afin d’être mieux présentée et expliquée, afin que ce problème souvent qualifié d’« invisible » soit compris par tous et plus rapidement pris en charge, à même titre que n’importe quel autre problème de santé.

« Il est certain qu’il reste beaucoup de travail à faire pour sensibiliser la population aux problèmes auditifs, mais je n’ai pas de doute que nous y parviendrons au fil des années ! La santé auditive se doit d’être démystifiée et devenir aussi importante que la santé dentaire ou visuelle auprès de la population. Ensemble, nous y arriverons ! »

1 réflexion sur “À la découverte des membres du C.A. : Kim Rodrigue”

  1. DOMINIQUE Laflamme

    J’ai un chien il n’est pas un chien guide j’ai toujours eu un chien, grâce à ses oreilles et à son attitude je me sens en sécurité, grâce à elle je sais quand il se passe quelque chose d’inhabituel ou si quelqu’un arrive et que je n’entends pas c’est une assistance auditive fiable. Je vous encourage dans la poursuite de ce projet, je me suis toujours demandé pourquoi on n’avait pas droit à de l’assistance d’un chien guide , on m’avait répondu que ce marché n’était pas encore connu et la demande insuffisante. Merci et bonne continuité!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page Aller au contenu principal