À la découverte des membres du C.A. : Mario Lajeunesse

À la découverte des membres du C.A. : Mario Lajeunesse

Cette série d’articles permet de mettre en lumière le parcours des membres du conseil d’administration d’Audition Québec pour 2021-2022, ces personnes qui travaillent et soutiennent l’organisme, en vous offrant leur voix. Les membres du C.A. représentent les membres d’Audition Québec. Ils sont là pour parler en leur nom, en votre nom, afin que les services offerts par l’organisme correspondent aux besoins des membres et soient utiles. Cet article vous permettra de découvrir un nouveau membre du Conseil, Mario Lajeunesse.  

Positif malgré tout

Après plus de 40 ans à voir du pays grâce à son métier de camionneur, Mario a été poussé à la retraite en raison d’un accident de travail. En plus de cela, il vit avec une perte auditive, alors qu’il a une surdité complète du côté droit et qu’il porte un appareil auditif à l’oreille gauche. Mais ce n’est pas tout, puisque le nouveau membre du Conseil vit également avec une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Malgré tout, Mario reste positif et tente de se tenir occuper en s’impliquant auprès de trois organismes et un quatrième se joindra peut-être même à sa liste ! « Au moins, je ne m’ennuie pas, » a-t-il déclaré. C’est d’ailleurs grâce à ses implications multiples qu’il a entendu parler d’Audition Québec.

Pourquoi pas ?

Alors qu’il s’impliquait auprès de l’Association de l’Ouïe de l’Outaouais (ADOO), Mario a fait la connaissance de Jeanne, qui lui a parlé d’Audition Québec et du fait qu’une place se libérait au Conseil d’administration. À ce moment, il s’est dit « pourquoi pas ? » et a donc décidé d’embarquer dans l’aventure d’Audition Québec pour participer à faire avancer cette cause, qui est importante pour lui.

Alors que plusieurs projets sont en développement au sein de l’organisme, Mario désire faire avancer les choses et aller à la défense des personnes malentendantes, certes, mais également des personnes vivant avec une surdicécité. Ainsi, le nouveau membre du C.A. aborde son souhait d’élever sa voix et que d’autres s’allient à lui pour faire savoir aux compagnies de véhicules que les voitures électriques, bien que préférables pour l’environnement, n’ont pas que de bons côtés. En effet, ces véhicules étant silencieux, ils se posent comme un danger pour ceux qui ne les voient pas et ne les entendent pas.

Que ce soit pour une personne vivant avec seulement une perte auditive, une limitation visuelle ou encore les deux, le fait qu’aucun son ne soit émis par les voitures électriques se présente comme un problème de sécurité auquel Mario aimerait s’affairer avant que ces véhicules deviennent majoritaires sur les routes. Il considère qu’en s’occupant dès maintenant du problème, la situation sera davantage connue et prise en considération par les fabricants automobiles d’ici 2035.

Un mot pour vous

Comme mot de la fin, Mario a affirmé ne pas comprendre pourquoi certains ne sont pas encore membres d’Audition Québec. En effet, il considère qu’« il faut se mettre ensemble pour avoir quelque chose » et que ce n’est pas en essayant de faire avancer la cause de la perte auditive individuellement, chacun de notre côté que nous réussirons à mieux faire valoir l’importance d’une bonne santé auditive et la reconnaissance des droits des personnes malentendantes.

Ainsi, considérant qu’Audition Québec travaille pour toute la province, Mario croit que nous devons davantage nous rallier pour faire avancer la cause et élever notre voix, pour qu’elle soit entendue aux quatre coins de la province. 

2 réflexions sur “À la découverte des membres du C.A. : Mario Lajeunesse”

  1. michel nadeau

    Belle initiative de présenter chaque membre du CA et l’histoire de leur cheminement vers Audition Québec.
    Bravo!

  2. ouellette solange

    Bonjour Mario enchanté de faire votre connaissance par votre vécu vraiment intéressant et je suis surprise de savoir que les voitures électriques vont faire un point à surveiller vous me l’apprenez
    bonne chance avec AQ car c est vraiment valorisant pour y avoir été impliquée depuis un certain nombre d ‘années CAR VOUS SAVEZ C,EST NOTRE PROBLÈME LA SURDITÉ ET IL FAUT APPORTER NOTRE EXPÉRIENCE SI ON VEUT QUE LES CHOSES AVANCENT,,,,,
    Je vous souhaite bonne chance et au plaisir de vous VOIR,,,,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page Aller au contenu principal