À la découverte des membres du C.A. : Ronald Choquette

À la découverte des membres du C.A. : Ronald Choquette

Cette série d’articles permet de mettre en lumière le parcours des membres du conseil d’administration d’Audition Québec pour 2021-2022, ces personnes qui travaillent et soutiennent l’organisme, en vous offrant leur voix. Les membres du C.A. représentent les membres d’Audition Québec. Ils sont là pour parler en leur nom, en votre nom, afin que les services offerts par l’organisme correspondent aux besoins des membres et soient utiles. Cet article vous transportera à la découverte de Ronald Choquette.

« J’aime autant ça aujourd’hui que lorsque j’ai commencé »

Après 37 ans dans le domaine de l’audiologie, Ronald est toujours aussi passionné par sa profession qu’au premier jour. Avec un bagage de 28 ans en tant que clinicien, il enseigne depuis maintenant 9 ans au département d’orthophonie et d’audiologie de l’Université de Montréal. Cela lui permet de former la relève par des cours, mais également par sa supervision de la clinique de l’Université.

Passionné par son métier, Ronald dit avoir choisi l’audiologie car c’est « un mélange entre la santé et tout ce qui est technologie, » deux univers qui l’intéressent grandement. S’ajoute à son choix de domaine le fait que son grand-père était malentendant et que son père l’est également. C’est donc une façon pour lui d’aider ses proches, mais également les autres, en les accompagnant dans leur perte auditive.

Donner de son temps et de son expertise

Il y a environ 6 ans, un collègue de Ronald lui a mentionné qu’Audition Québec avait un poste à combler sur son Conseil d’administration. C’est à ce moment que l’organisme est entré dans la vie de Ronald, alors qu’il a pris la décision de redonner à la population grâce à son expertise. Depuis, il apprécie beaucoup le travail qu’Audition Québec lui permet d’accomplir. Il a, à travers l’organisme, la chance de faire travailler sur des projets concrets et de faire une différence significative et tangible dans la vie des gens. Ainsi, c’est son bagage professionnel qui lui permet d’améliorer la qualité de vie des personnes malentendantes via l’organisme.

« Je ne suis pas malentendant, je ne peux pas exactement comprendre ce qui est une personne malentendante, parce que tu ne peux pas connaître quelque chose si tu ne l’as pas vécu toi-même. Mais, de l’autre côté, j’ai une expertise qui permet de bonifier des projets que nous entreprenons, » affirme-t-il.

La motivation de Ronald est de pouvoir aider les gens et il considère que les différents projets d’Audition Québec peuvent le faire. Il aborde notamment le projet mentorat, dont la genèse part d’un travail universitaire effectué par l’une de ses étudiantes et que maintenant, le projet sera mis en branle à la grandeur de la province. Ronald affirme d’ailleurs que ce projet joue un rôle d’importance dans le soutien des personnes malentendante, puisqu’il permet aux personnes de réaliser qu’ils ne sont pas seuls et que plusieurs autres personnes vivent des problèmes similaires aux leurs, mais surtout, qu’il existe des solutions.

Parallèlement, Ronald travaille au développement d’un nouveau service d’Audition Québec, pour permettre aux personnes d’échanger avec autrui et de développer des stratégies de communication. Plus de détails sont à venir sur ce projet.

Dans les dernières années, Ronald a également travaillé à différents projets pour Audition Québec, dont notamment la participation à la rédaction du guide Bien s’équiper en aides auditives. Il soutient d’ailleurs que ce guide peut s’avérer très utile, puisqu’il permet de découvrir une panoplie de moyens alternatifs aux prothèses auditives et aux implants cochléaires pour aider à compenser la perte auditive.

Un mot pour vous

En terminant, Ronald parle d’Audition Québec comme d’un organisme évolutif qui se transforme de plus en plus comme un « organisme de services. » Il continue dans le même ordre d’idée et soutient que les informations et les services offerts par Audition Québec s’adressent aux personnes malentendantes, certes, mais également à leur entourage. « Souvent on l’oublie, mais comme le disait un chercheur dans mon domaine, lorsque quelqu’un dans une famille a une surdité, tout le monde à de la difficulté à s’entendre, » soutient-il. Ainsi, par l’organisme, Ronald espère offrir soutien et informations à toute personne vivant directement ou indirectement avec la perte auditive.

En somme, Ronald considère que l’organisme peut apporter beaucoup aux personnes tant par l’information que l’accompagnement. Audition Québec permet d’avoir accès à des services personnalisés qui répondent aux besoins des gens. D’ailleurs, l’organisme s’enquiert de l’opinion et des besoins de sa communauté en demandant leur avis dans un sondage pour la rentrée automnale.

2 réflexions sur “À la découverte des membres du C.A. : Ronald Choquette”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page Aller au contenu principal