À la découverte des membres du C.A. : Sylvie Bénard

À la découverte des membres du C.A. : Sylvie Bénard

Cette série d’articles permet de mettre en lumière le parcours des membres du conseil d’administration d’Audition Québec pour 2021-2022, ces personnes qui travaillent et soutiennent l’organisme, en vous offrant leur voix. Les membres du C.A. représentent les membres d’Audition Québec. Ils sont là pour parler en leur nom, en votre nom, afin que les services offerts par l’organisme correspondent aux besoins des membres et soient utiles. Cet article vous transportera à la découverte de la vice-présidente du Conseil, Sylvie Bénard.

Soutenir une cause qui gagne à être connue

Retraitée en gestion après avoir dévoué sa carrière au réseau de la santé, Sylvie a choisi de donner de son temps à la cause de la santé auditive puisque plusieurs membres de son entourage vivent ou ont vécu avec une perte auditive. Avec son bagage de gestionnaire en ressources humaines et en administration globale, la vice-présidente se considère bien outillée pour être utile à la cause de l’audition.

C’est à la lueur de sa retraite que Sylvie a fait la connaissance de Daniel Morel, président au C.A. d’Audition Québec à l’époque et qu’il lui a parlé de l’organisme. Ne voulant pas tomber drastiquement dans le calme de la retraite, Sylvie a décidé d’en apprendre plus au sujet de la cause et de d’abord s’impliquer en tant que directrice générale pendant deux ans. Cependant, après avoir réalisé que ce travail nécessitait une implication à temps plein, elle a décidé de se retirer de ce poste pour profiter également de sa retraite, tout en demeurant disponible pour cette cause qui lui tient à cœur.

C’est donc en juin 2018 que Sylvie a rejoint le Conseil administratif d’Audition Québec, afin de continuer à contribuer à la cause, à « faire une différence. » Motivée par le fait que « la santé auditive est méconnue » et que « les problèmes d’auditions sont sous-estimés », la vice-présidente donne de son temps à l’organisme afin de sensibiliser la province à l’importance de s’occuper de sa santé auditive et ce, peu importe son âge, puisque, en effet, ce n’est pas qu’un handicap qui touche les personnes âgées. « On a de l’éducation à faire, » soutient-elle à ce sujet.

Mentorat : Un projet de cœur

Dans son rôle de vice-présidente, Sylvie s’affaire à plusieurs tâches reliées notamment à la gestion. « Je suis là pour aider où mes talents peuvent contribuer, » a-t-elle déclaré. Toutefois, le projet qui pour elle a le plus d’importance et de portée est le Programme de mentorat en audition. À son avis, c’est à travers son implication dans ce projet, auquel elle consacre plusieurs heures par semaine, qu’elle contribue le plus à faire avancer la cause d’Audition Québec et à apporter son soutien aux personnes malentendantes.

Elle voit dans ce projet un potentiel concret d’aider et de soutenir les gens, alors que l’organisme collaborera avec d’autres associations pour déployer le projet un peu partout au Québec et qu’il permet aux personnes de 50 ans et plus vivant difficilement avec leur nouvelle situation auditive à être aidé par des pairs qui ont appris à vivre pleinement leur vie même en étant malentendant.

Un mot pour vous

La vice-présidente conclut en remerciant les membres d’Audition Québec pour leur apport à la cause. En effet, étant souvent sollicités afin de donner leur avis, Sylvie considère que les membres ont la chance d’influencer les actions prises par l’organisme et ainsi participer à l’avancement de la cause. Selon elle, faire partie de la famille d’Audition Québec « est valorisant et ça permet de faire une différence. »

C’est en alliant nos voix que nous sommes en mesure de mieux faire connaître la cause des malentendants et l’importance d’une bonne santé auditive. Audition Québec offre des services d’information et d’accompagnement, mais a besoin que des voix se rallient à ses actions pour qu’un vent de changement dans le monde de l’audition se face sentir et que la perte auditive ne soit plus un handicap invisible et trop souvent ignoré. Ainsi, Sylvie termine en disant : « à ceux qui ne sont pas encore membres, venez rejoindre une communauté qui peut influencer l’apport de notre organisme provincial concernant la cause de la santé auditive. »

2 réflexions sur “À la découverte des membres du C.A. : Sylvie Bénard”

  1. Sylvie Robert

    Excellente idée. Cette série de portraits des membres du C.A., nous permet de mieux connaitre leur parcours et leurs motivations à avoir choisi cet organisme. Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page Aller au contenu principal