Taux de perte auditive chez les Canadiens

Une enquête de Statistique Canada faite auprès d’environ 3000 personnes adultes de 20 à 79 ans a, pour la première fois, été faite à l’aide de mesures audiométriques. Résultats sur le taux de perte auditive chez les Canadiens.

Vulnérable et responsable

Notre attitude joue pour beaucoup dans la manière dont nous allons être reçus en consultation médicale. Louise Dufour a informé son médecin des impacts de sa limitation auditive sans frustration et avec un beau sourire. Témoignage.

Fragilité humaine

Louise Dufour était de moins en moins dans les conversations. Son mari avait été ses oreilles. Après son décès, Louise a dû chercher qui elle était sans lui. La solitude qui s’en est suivie lui a permis de regarder à l’intérieur d’elle-même. Témoignage.

Quand la patience est passée, je n’étais pas née!

Le conjoint de Louise Dufour, lui aussi, a besoin de patience. Combien de fois dans une journée de jeunes retraités le fait-elle répéter, soit parce qu’il est dans un mauvais angle par rapport à la lumière, soit parce que la sécheuse marche ou pire, soit parce qu’elle essaie de faire deux choses à la fois alors qu’elle a besoin de toute sa concentration pour écouter. Témoignage.

Je suis en amour!

Louise Dufour est en amour avec la vie, avec son amoureux, avec sa famille. Elle a hâte d’avoir cet implant qui lui permettra une nouvelle adaptation liée au changement de perception de son monde et de celui de l’autre. Aimer encore plus et mieux! Témoignage.

Comprendre le monde qui m’entoure

Louise Dufour a pris plusieurs années avant de comprendre le sens des bénéfices d’une maladie ou d’un handicap. Elle a mis beaucoup de résistances. Témoignage.

Sourd ou malentendant?

« Je suis malentendante ». Armelle Rapin a choisi de se présenter ainsi. Elle raconte son cheminement et son choix.

Recevoir

Louise Dufour a décidé de consulter un psychologue du Centre Montérégie de Réadaptation, parce qu’elle a réalisé sa difficulté à demander de l’aide. Témoignage.

Le malentendu suprême

Armelle Rapin a appris qu’une personne de son entourage a du mal à savoir comment être avec elle, parce qu’elle la trouvait froide et distante. Elle raconte le choc qu’elle a eu en apprenant cela et tente de trouver une explication.

Identité

Louise Dufour dit être reconnue comme personne handicapée, mais que d’autres identités la définissent. Elles se nourrissent d’un contexte, d’une culture et surtout de l’autre. Ce sont les rencontres avec ses clients et amis autant que celles avec ses enfants et son conjoint qui ont influencé l’image qu’elle a d’elle-même. Témoignage.

Transmission

En thérapie, Louise Dufour a réalisé que, si elle fait comme si elle n’a pas de limitation, ses enfants ne peuvent identifier ce qu’elle ne reconnaît pas elle-même. Ils interprètent ses silences et ses malentendus comme des pertes d’intérêt et même d’intelligence. Témoignage.

Tout ouïe avec elle

Christian Larsen raconte sa rencontre avec Rachel,malentendante, son amour pour elle et leur cheminement comme couple.

Aller au contenu principal