Le guide du ReQis : des outils concrets pour se préparer et agir en cas de situation d’urgence

Le guide des mesures d’urgence adaptées pour les personnes sourdes ou malentendantes du ReQIS comprend des outils concrets agir en situation d’urgence. Par exemple, on y explique comment se préparer avec une trousse 72 heures et un plan familial d’urgence et l’importance de s’inscrire au registre des personnes à besoins particuliers auprès du CLSC et de votre ville.

Projet Pictogramme

Le projet Pictogramme se veut un outil supplémentaire afin d’accroître la sécurité des aînés vivant en résidence, en facilitant le travail des services d’urgence. Il prévoit la distribution d’affiches fluorescentes avec le logo de l’oreille barrée, de l’œil barré et de la personne à mobilité réduite. On peut ainsi s’attendre, lors de situations urgentes, à des interventions plus rapides et mieux adaptées aux bénéficiaires.

L’effet des masques chirurgicaux sur la perception de la parole

Lorsque les patients entendent et comprennent leur professionnel de la santé, ils
sont beaucoup plus susceptibles de suivre les recommandations médicales et, par le fait même, de voir leurs besoins satisfaits de manière optimale. Les données montrent que les masques médicaux ont un impact sur la perception de la parole en agissant comme un
filtre acoustique.

Suzanne Monette : Un témoignage d’une mentorée

Avant sa retraite, Suzanne Monette était éducatrice dans une école pour les sourds. C’est avec ses petits-enfants qu’elle a compris que sa perte auditive s’était aggravée. C’est alors que le projet Mentorat est arrivé dans sa vie. Sa mentor l’a incitée à se
procurer l’appareillage dont elle avait besoin. Suzanne et sa mentor sont encore en contact!

Réadaptation auditive et distanciation sociale… est-ce compatible?

En l’absence de diagnostic et d’intervention appropriés, la perte auditive peut devenir un handicap à vie avec de graves conséquences sur la qualité de vie, l’intégration sociale et la participation des personnes affectées. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, certaines étapes peuvent se faire en téléconsultation.

L’écoute de la musique et les aides auditives

L’intensité sonore de la musique est plus forte que celle de la parole. Jusqu’à tout récemment, les aides auditives avaient de la difficulté à traiter la musique sans causer de la distorsion. Ronald Choquette, audiologiste, livre quelques solutions existantes pour améliorer l’écoute de la musique.

Expériences musicales dans un projet exploratoire

L’idée que les personnes sourdes ne pourraient pas apprécier la musique est une perception courante dans les sociétés où l’audisme est très présent. Les préjugés auxquels sont exposées les personnes sourdes relativement à leur (in)accès à la musique tendent à être réducteurs et oppressants. Pourtant, la musique joue depuis longtemps un rôle important dans plusieurs cultures sourdes. Une recherche exploratoire menée auprès des deux principales communautés sourdes signeures de Montréal montre les idées reçues sur les expériences de la musique des personnes sourdes méritent d’être reconsidérées.

La clinique des musiciens

Les musiciens et autres professionnels du domaine de la musique (ingénieurs et techniciens de son, chanteurs, DJ ou audiophiles) sont peu ou mal informés sur la santé auditive. Les professionnels de la musique et du spectacle obligent les audiologistes à repenser leur rôle et à modifier les paradigmes qui guident typiquement leurs interventions.

Prévention des risques de chute chez les ainés

D’un groupe d’âge à l’autre, les problèmes de mobilité et de maintien d’un équilibre fonctionnel peuvent varier, et, habituellement, s’accentuer au fil des ans. Parfois, des problèmes de vision ou d’audition peuvent contribuer à augmenter votre risque de chute. Voici des stratégies pour éviter les chutes.

La perte auditive chez les jeunes

Un groupe d’experts a estimé qu’entre 5 et 10 % des utilisateurs de lecteurs de musique portatifs pendant plus d’une heure par jour étaient à haut risque de perte auditive permanente après 5 ans ou plus d’exposition à 89 décibels. Éclaircissements sur la perte auditive chez les jeunes, chiffres à l’appui.

Le New York Times sensibilise ses nombreux lecteurs aux impacts de la surdité

De nouvelles études ont démontré une association claire entre une perte auditive non traitée et un risque accru de démence, de dépression, de chutes et même de maladies cardiovasculaires. Des chercheurs de Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health ont découvert qu’une perte auditive non traitée augmentait le risque de développer une démence de 50% et une dépression de 40% et ce, en seulement cinq ans. Focus sur cet article du New York Times et la situation de la perte auditive aux États-Unis.

S’amuser ne devrait pas présenter un risque pour l’audition!

Plusieurs adultes protègent leurs oreilles quand vient le temps de tondre leur gazon ou d’utiliser une scie à chaîne, par exemple. Ce réflexe en santé auditive devrait être présent également en ce qui a trait à l’exposition sonore de nos enfants!

Perte d’audition due au bruit

Jusqu’à tout récemment, la perte d’audition due au bruit était surtout associée à l’exposition à des bruits excessifs en milieu de travail. Or, de nouvelles études montrent que bon nombre d’adolescents et de jeunes adultes ont subi une perte d’audition permanente à la suite d’une surexposition à des bruits forts pendant diverses activités courantes. Êtes-vous dans des situations pouvant entraîner une perte d’audition progressive due au bruit? Servez-vous de ce tableau pour vous aider à répondre à cette question.

Êtes-vous isolés socialement?

Les personnes atteintes de déficience auditive attendent sept à dix ans avant de consulter un spécialiste. Pendant ce temps, l’audition se dégrade. Mais pourquoi attendre si longtemps? La réponse de Daniel Morel.

Le mentorat pour briser l’isolement social

Ayant développé de saines habitudes de vie en lien avec sa perte auditive, le mentor devient un modèle positif pour son mentoré, redonnant à ce dernier un espoir d’amélioration de sa condition de santé ou de sa qualité de vie. Détails sur l’état d’esprit d’un programme de mentorat.

Combattre le sentiment d’isolement

La personne sourde ou malentendante doit composer avec la surdité et les limites de la communication. Elle est souvent plus à l’aise dans les relations un à un et peut vivre de l’isolement sur le plan social. Miriam Gauvreau réfléchit à des moyens de combattre le sentiment d’isolement.

Une mobilisation européenne

Huit grandes organisations ont décidé de se mobiliser et d’interpeller l’Union Européenne et chacun des pays qui en sont membres pour, entre autres, promouvoir une vision de la santé auditive et partager les meilleures pratiques en matière de prévention, de diagnostic et de réadaptation. Tout un programme! Qu’attendons-nous pour créer une telle coalition au Québec?

Aller au contenu principal