Entrevue avec Dany Lasablonnière

L’Oreille Bionique est une entreprise qui répond aux besoins des clients malentendants en lien avec les aides de suppléance à l’audition. Entrevue avec Dany Lasablonnière autour de son parcours de vie et des services offerts par l’entreprise.

Emploi et surdité : portrait de la situation et données factuelles

Des lacunes dans l’accès à l’information, à la technologie et aux services nécessaires pour maintenir une performance de travail optimale mènent souvent les travailleurs à agir seuls pour essayer d’accéder aux services. Ils effectuent seuls le difficile exercice d’identifier leurs besoins sur le lieu de travail et de négocier des aménagements nécessaires avec leurs employeurs. Portrait de la situation.

L’ÉTAPE : de l’aide à l’emploi adaptée à vos besoins

Décrocher un emploi, découvrir sa carrière de rêve, explorer le milieu du travail peut être un défi, surtout pour une personne malentendante. Il existe des ressources comme L’ÉTAPE qui peuvent aider les personnes vivant avec un handicap à explorer et à intégrer le marché de l’emploi. Chaque année, L’ÉTAPE aide 772 personnes de Montréal et de Laval dans leur processus d’employabilité. Explications et liste d’organismes d’aide à l’emploi.

La protection juridique du handicap dans les relations de travail

La Charte des droits et libertés de la personne interdit au nom du droit à l’égalité toute discrimination fondée sur le handicap. On sait que la surdité légère, sévère ou totale est considérée comme un handicap depuis longtemps déjà. Quelle protection juridique
du handicap dans les relations de travail? Qu’en est-il de l’obligation d’accommodement raisonnable?

Une entreprise à saveurs positives

À Paris, un restaurant 100% végane propose de la cuisine du monde et compte 6 salariés, tous sourds ou malentendants. Furahaa to Go a été fondé par M. Devillers, aussi cofondateur de l’association Mains Diamant. Cette association a pour but de construire un
pont entre les Sourds et les entendants et de promouvoir l’employabilité des personnes sourdes. Le taux de chômage atteint 50 à 60% de la population sourde contre 10% de la population française.

La transcription vocale accessible, c’est possible

Des applications qui peuvent dépanner la personne sourde ou malentendante pour transcrire à l’écrit les phrases d’un interlocuteur en temps réel. Tour d’horizon de la transmission vocale.

L’effet des masques chirurgicaux sur la perception de la parole

Lorsque les patients entendent et comprennent leur professionnel de la santé, ils
sont beaucoup plus susceptibles de suivre les recommandations médicales et, par le fait même, de voir leurs besoins satisfaits de manière optimale. Les données montrent que les masques médicaux ont un impact sur la perception de la parole en agissant comme un
filtre acoustique.

Réunions virtuelles : les bonnes stratégies

Lors de votre prochaine réunion virtuelle, inspirez-vous des conseils suivants pour assurer l’accessibilité auditive de tous. Vous pourriez, par exemple, utiliser un casque d’écoute avec un microphone.

L’acceptation de la surdité : comment aider et être aidé

Grâce à la relation de confiance qui s’établira entre le mentor et son « mentoré », la personne dans le déni de sa surdité pourra progressivement réaliser qu’elle a besoin d’aide et accepter d’être guidée vers des professionnels en réadaptation. La personne peut aussi vouloir suivre une psychothérapie. Le psychologue Etienne Boucher décrit l’alliance thérapeutique qui doit se mettre en place.

Les pairs aidants, ces héros

Le programme Pairs Aidants Réseau (PAR) promeut l’embauche de pairs aidants au sein des services de santé mentale au Québec en offrant formation, réseautage et coaching et ainsi, soutenir leur intégration dans les équipes de soin. Audition Québec est fier partenaire du développement de PAR avec le programme de mentorat en audition. Les pairs aidants jouent un rôle important pour contrer l’isolement social, un des plus importants défis vécus par les personnes malentendantes.

Suzanne Monette : Un témoignage d’une mentorée

Avant sa retraite, Suzanne Monette était éducatrice dans une école pour les sourds. C’est avec ses petits-enfants qu’elle a compris que sa perte auditive s’était aggravée. C’est alors que le projet Mentorat est arrivé dans sa vie. Sa mentor l’a incitée à se
procurer l’appareillage dont elle avait besoin. Suzanne et sa mentor sont encore en contact!

Le programme de mentorat : une perspective psychosociale

Le programme de mentorat par les pairs en audition vise à améliorer les compétences dont les personnes en processus de perte d’audition ont besoin pour gérer le plus efficacement possible leur perte auditive au quotidien. Le but ultime est le maintien d’une vie active et l’amélioration de la communication avec les autres.

Solange Ouellette : Un témoignage d’une mentor

Solange Ouellette a été mentor dans le cadre du programme de mentorat par les pairs. Elle pense avoir aidé ses deux mentorées en leur permettant, à travers leurs interactions, d’accéder à l’information dont elles avaient besoin. Solange raconte son parcours.

Réadaptation auditive et distanciation sociale… est-ce compatible?

En l’absence de diagnostic et d’intervention appropriés, la perte auditive peut devenir un handicap à vie avec de graves conséquences sur la qualité de vie, l’intégration sociale et la participation des personnes affectées. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, certaines étapes peuvent se faire en téléconsultation.

Tu aimes la musique… Mais tu es sourd.e !

Tina Childress entend la musique, peut écouter la musique, mais l’apprécier n’est pas automatique. Audiologiste, Tina a grandi avec la musique : piano, violoncelle, clarinette, percussions. À 29 ans, elle a commencé à perdre son audition à cause d’une maladie auto-immune de l’oreille interne. Aujourd’hui audiologiste et implantée cochléaire, Tina témoigne de ce que la musique est pour elle et donne des conseils.

L’écoute de la musique et les aides auditives

L’intensité sonore de la musique est plus forte que celle de la parole. Jusqu’à tout récemment, les aides auditives avaient de la difficulté à traiter la musique sans causer de la distorsion. Ronald Choquette, audiologiste, livre quelques solutions existantes pour améliorer l’écoute de la musique.

Acouphène un jour

C’est vers l’âge de 6 ou 7 ans que Pierre Bündock a été conscient pour la première fois d’un son étrange, persistant et régulier dans ses oreilles. En 3e secondaire, il entend pour la première fois le mot acouphène. Aujourd’hui musicien, Pierre livre un récit touchant et puissant de sa relation avec l’acouphène.

Aller au contenu principal