Journée nationale de la prévention des blessures

Journée nationale de la prévention des blessures : À la rescousse de nos oreilles

Le 5 juillet 2021 marque la cinquième édition de la Journée nationale de la prévention des blessures, organisée par l’organisme Parachute, chef de file au Canada de la prévention des blessures. À l’occasion de cette journée, Audition Québec a choisi de soutenir leurs efforts de « sensibiliser le public sur l’effet dévastateur des blessures prévisibles et évitables. »

Plus qu’une histoire d’âge

Alors que la perte auditive est fréquemment stigmatisée comme une condition qui vient avec l’âge, la réalité en est tout autre. En effet, 31,5% de la population québécoise âgée de plus de 20 ans présente une perte auditive et de ce nombre, 57% ont moins de 70 ans. C’est plus de la moitié ! De plus, il est intéressant de prendre en compte que « le nombre de lésions au travail liées à l’ouïe a quadruplé depuis dix ans au Québec ». On peut donc dire que ce ne sont plus que les personnes âgées qui vivent avec la perte auditive.

Blessures auditives

Plusieurs facteurs de perte auditive peuvent être classés comme des blessures auditives et celles-ci peuvent souvent être évitées. Une blessure violente ou un traumatisme physique au niveau de l’oreille, comme l’exposition à une explosion, peuvent engendrer la perte de l’ouïe. Entre également dans cette catégorie la surdité professionnelle, qui se caractérise par une « baisse de l’audition permanente provoquée par l’exposition à des niveaux de bruit élevés au travail, pendant plusieurs années. Il s’agit d’une atteinte progressive des structures de l’oreille interne qui ne touche pas le tympan. » Ainsi, si vous travaillez dans un environnement bruyant, vous pourriez être plus enclin à développer une perte auditive. Vous devez donc prendre les mesures nécessaires pour la prévenir ou qu’elle soit prise en charge à temps. C’est très important, puisqu’il faut également noter qu’une perte auditive, sur un lieu de travail, peut augmenter le risque d’accidents et conséquemment, de blessures. Il n’est donc pas négligeable de prendre soin de ses oreilles.

À la rescousse de nos oreilles

Tel que précédemment mentionné, les blessures auditives peuvent, dans la plupart des cas, être évitées. Si vous savez que votre environnement de travail vous expose à un niveau sonore élevé, vous pouvez prendre les moyens nécessaires pour protéger vos oreilles, en portant un casque protecteur pour vos oreilles pour ainsi réduire le niveau de décibels. Cela apaisera ainsi votre système auditif et réduira les risques de perte auditive liée à une blessure.

Afin d’assurer la bonne santé de vos oreilles, il est également conseillé de consulter régulièrement un professionnel de la santé auditive, surtout si vous êtes exposés quotidiennement à un fort niveau sonore. Cela permettra d’établir des solutions pour réduire les risques de perte auditive, mais également de prendre la condition en charge à temps et ainsi limiter les dégâts sur votre ouïe.

Enfin, il faut toujours demeurer attentif devant les signes possibles de perte auditive. En réagissant rapidement, vous protégerez votre audition et vos oreilles vous remercieront.

Sources :

Audition Québec. Quelques statistiques.

Brunet. À l’écoute de votre santé auditive.

Organisation mondiale de la santé (2020). Ressource de base pour les soins de l’oreille et auditifs.

Parachute (16 juin 2021). Journée nationale de la prévention des blessures.

Ressources santé. Perte auditive et surdité.

Serge André Girard, Tony Leroux, Jean-Patrice Quesnel, Marilène Courteau, Michel Picard, Fernand Turcotte et Richard Larocque. (2010). Que coûte le bruit en milieu de travail au régime d’indemnisation? Une perspective québécoise! Dans Assurances et gestion des risques, volume 78 (1-2).

Sourdine. (Printemps 2019). La santé auditive chez les travailleurs, n°227.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page Aller au contenu principal