quelques statistiques

Qu’on se le dise, la perte auditive n’est plus uniquement reliée au vieillissement de la population.

Des chiffres méconnus

Selon le premier rapport de l’Organisation mondial de la Santé (OMS) déposé le 2 mars 2021,  une personne sur quatre pourrait avoir des problèmes auditif d’ici 2050, soit plus d’un milliard de personnes.

Depuis la dernière décennie,  les statistiques dénombrant les personnes atteintes de problème auditifs au Canada ne cessent de croître et touche une population de plus en plus jeune.

Au Québec, la population adulte âgée de 20 à 100+ ans, est estimée à 6 794 515 personnes. De ce nombre, 2 143 726, soit 31 % aurait un problème d’audition et parmi ces derniers, seulement 915 582, soit 13,5% sont des personne âgées de plus de 70 ans.

Oreille de pierre

2,1 M de personnes adultes de plus de 20 ans, soit environ 31,5% de la population auraient un problème auditif.

De ce nombre, 1,2 M soit 57% sont des adultes âgées de 20 à 70 ans, ce qui représente 3 fois la population totale de la ville de Laval !

  • Il est important de souligner que les chiffres rapportés par Statistique Canada sont basés sur des tests audiométriques et non sur des perceptions.
  • Quant aux acouphènes, on estime qu’un million de personnes au Québec en souffrent et que 41% des Canadiens en ont déjà fait l’expérience (*Source: Acouphènes Québec)

Et les nouvelles technologies dans tout cela?

On le sait, les nouvelles technologies grand public font désormais partie intégrante du quotidien de la population. Les jeunes et moins jeunes sont maintenant hyper connectés et cette exposition accrue par l’utilisation des cellulaires, earbuds (maintenant sans fils et très confortables), à des niveaux sonores élevés ou pendant des heures prolongées (pour s’isoler, se concentrer, faire son sport, échanger avec les amis..) peut entraîner un risque de perte auditive irréversible. 

Retour haut de page