fbpx

Bruit et santé auditive : L’oreille au bord du BURNOUT

Bruit et santé auditive

L’OREILLE AU BORD DU BURNOUT

Montréal, 28 avril 2022 – Un sondage commandé par Audition Québec à la firme BIP Recherche dans le cadre de la Journée nationale de l’audition du Québec du 3 mai révèle que plus de 6 Québécois sur 10 se disent gênés par le bruit. Ils soulèvent notamment les impacts des nuisances sonores sur leur santé et leur qualité de vie. Alors que les troubles de l’audition sont généralement associés à la santé de nos oreilles, les Québécois indiquent que les contrecoups du bruit vont bien plus loin : ils créent des difficultés de compréhension, des acouphènes, des maux physiques et des malaises pouvant mener jusqu’à ressentir de l’agressivité.

Le bruit : de plus en plus dérangeant

Notre rythme de vie reprend la cadence, mais nos oreilles, quant à elles, se souviennent de la quiétude à laquelle elles ont goûté et elles ont apprécié ce repos. C’est ainsi que 68 % des Québécois se disent plus gênés qu’auparavant face aux sons forts de leur environnement. Ce sont d’ailleurs près de 30 % des travailleurs et des étudiants qui affirment être agressés par le bruit sur leur lieu de travail ou d’étude, comparativement à seulement 11 % chez ceux qui sont en télétravail. Mais le télétravail n’est pas pour autant moins dommageable pour l’ouïe, puisque les oreilles sont en contrepartie souvent plus sollicitées par les nombreuses visioconférences.

« Qu’il soit lié à un travail en présence ou en virtuel, le bruit perturbateur relevé par les travailleurs et de surcroît celui observé dans nos écoles est très préoccupant, puisqu’il a inévitablement un effet néfaste sur la concentration et les apprentissages chez nos jeunes », précise Julie Brousseau, présidente d’Audition Québec.

L’état de santé altéré : la qualité de vie se dégrade

Le stress acoustique provoqué par le bruit s’immisce partout. Que ce soit à la maison, au travail, à l’école ou ailleurs, ce sont 62 % des répondants qui se disent dérangés par les nuisances sonores et ce, tant le jour (45 %), que la nuit (19 %) ou les deux (36 %). Le bruit est un stress toxique qui a un impact sur différents aspects de notre santé, qu’elle soit physique ou psychologique. Il ne faut pas négliger non plus que 8 travailleurs sur 10 affirment travailler dans un milieu bruyant. Nos oreilles sont ainsi constamment sollicitées et n’ont pas droit au repos dont elles ont besoin.

La présence presque constante de bruits dans notre environnement engendre une fatigue, une irritabilité et une perte de concentration chez 62 % des Québécois, ainsi que de la nervosité et de l’agressivité chez 36 % d’entre eux.

« Le bruit est une forme de pollution qui affecte directement toutes les personnes, peu importe l’âge. Ses effets sont pervers, insidieux et vont bien au-delà de la perte auditive ou d’un dérangement occasionnel, souligne Paul-André Gallant, président de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec. Trop souvent, on confond les troubles liés au bruit avec d’autres problèmes de santé alors qu’il est directement en cause. L’audition est fragile, il faut en prendre soin et chaque geste compte. »

Et les oreilles dans tout ça ?

Fait intéressant à souligner, les résultats du sondage indiquent que plusieurs Québécois éprouvent des difficultés fréquentes à suivre les conversations dans différents environnements, comme dans les espaces publics (32 %), les transports en commun (22 %) et au travail ou à l’école (19 %). S’ajoutent à cela 55 % des Québécois qui affirment avoir des acouphènes au moins occasionnellement.

« Les audioprothésistes du Québec se sentent interpellés par les résultats de ce sondage, a déclaré Guy Savard, de l’Ordre des audioprothésistes du Québec. D’abord de constater le nombre important de personnes se disant incommodées par le bruit dans leur environnement de travail, mais également de voir que la majorité des répondants se considère mal informée au sujet de la santé auditive. Connaissant les liens entre la santé auditive et ses répercussions sur la santé physique, psychologique et cognitive, ces résultats nous font prendre conscience qu’il reste beaucoup de travail de sensibilisation à faire. » 

Solutions : mettons un frein aux nuisances sonores

Nous le constatons de plus en plus, les nuisances sonores sont partout dans notre environnement et notre quotidien, mais des solutions individuelles et collectives existent. Certaines peuvent être mises de l’avant rapidement comme l’utilisation de bouchons d’oreilles ou de casques anti-bruit. D’ailleurs 48 % des Québécois affirment déjà se soucier de leur santé auditive en protégeant leurs oreilles lors d’activités bruyantes. Le sondage révèle également que 75 % des Québécois seraient en faveur de la mise en place d’un plan national de réduction de bruit et de sensibilisation porté par les pouvoirs publics.  La création de zones de calme ou de repos sonore, signalées par des panneaux a également eu l’aval de 75 % des répondants.

« Ces statistiques sont le fruit d’un exercice essentiel et illustrent toute la nécessité de sensibiliser davantage la population à l’importance de la santé auditive. L’Association d’oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec réitère son engagement envers toutes les initiatives de prévention que déploiera le ministère de la Santé et des Services sociaux afin que les Québécoises et les Québécois adoptent, dès le plus jeune âge et tout au long de leur vie, de bonnes pratiques de santé auditive », a déclaré son président, le Dr Luc Monette.

Les résultats du sondage tendent à démontrer que nos oreilles sont trop souvent surmenées et qu’elles ont besoin d’une pause comme le reste de notre corps pour retrouver leur plein potentiel au quotidien. Au travail, à l’école, pendant nos loisirs, faisons-nous trop souvent la sourde oreille ? Fatigue, irritabilité, manque de concentration, problème de sommeil, acouphènes, la santé auditive des Québécois doit être prise au sérieux, car nos oreilles sont sur le bord du burn out ! 

Ces résultats proviennent d’un sondage en ligne réalisé auprès de 1000 Québécois par BIP Recherche du 30 mars au 12 avril 2021, auprès de panélistes de BIP Recherche. La marge d’erreur associée à cette taille échantillonale est de ±3,1 %, et ce, 19 fois sur 20.

 

Ce sondage a été réalisé grâce au soutien financier de l’Association d’oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervico-faciale du Québec, de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec, de l’Ordre des audioprothésistes du Québec, de l’Association professionnelle des audioprothésistes du Québec et de BIP Recherche.

À propos d’Audition Québec et JNAQ

Depuis maintenant 40 ans, Audition Québec promeut les intérêts et favorise l’autonomie et l’inclusion des personnes ayant des problèmes d’audition au Québec en fournissant des services d’information et de référence aux personnes adultes malentendantes ou devenues sourdes, ainsi qu’aux membres de leur entourage incluant leur famille, ami(e)s, collègues de travail. Cet organisme provincial prend le flambeau dans l’organisation de la Journée nationale de l’audition du Québec. Reconnue officiellement par l’Assemblée nationale du Québec depuis 2017, la JNAQ est une campagne de santé publique auditive qui a pour but de faire reconnaître l’importance de l’audition et son influence sur la santé globale de la population.

À propos de l’Association JNA

L’Association JNA est un organisme à but non lucratif français qui, depuis 25 ans, travaille à la prévention et la diffusion d’informations dans le domaine de l’audition. Elle organise des campagnes nationales d’information et de prévention lors de la Journée nationale de l’audition (mars), de la Fête de la musique et festivals de l’été (juin à août) et de la Semaine de la santé auditive au travail (octobre).

À propos de BIP Recherche

BIP Recherche est une importante firme de sondage reconnue à la fois pour la qualité et la rigueur de son approche méthodologique et ses solutions technologiques et Web à la fine pointe. Depuis plus de 30 ans, la profondeur de notre expertise en matière de collecte de données et d’analyse, jumelée à la maîtrise des technologies numériques ont fait de BIP Recherche un joueur incontournable dans le domaine du sondage et de la recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
Aller au contenu principal