Étude sur les bénéfices des chiens d’assistance à l’audition

Le chien d’assistance à l’audition comme appui à l’autonomie et à l’intégration auprès des personnes sourdes et malentendantes : d’une aide fonctionnelle aux bénéfices psychosociaux. Entrevue avec Audrey Lalancette, M.Aud., étudiante à la maîtrise en sciences de la réadaptation, Université Laval, CIRRIS

Je suis ou je deviens malentendant.e et je travaille

La perte auditive engendre parfois l’insécurité, la dévalorisation et la crainte de ne pas pouvoir maintenir les performances passées au travail. Nicolas Dauman, psychologue, présente des stratégies à adopter.

La surdité : Un handicap invisible

Karelle Massy, une conférencière malentendante, partage son parcours académique et professionnel marqué par la surdité, ainsi que sa passion pour l’entrepreneuriat.

Études, vie professionnelle et différence auditive

Audrey Lessard, première podiatre sourde au Québec relate son parcours éducatif et professionnel adapté à sa surdité, ainsi que son message d’inspiration pour les personnes confrontées à des défis similaires.

Microagressions et stress traumatique

Rachel Filion, psychologue, implantée cochléaire, aborde dans cette conférence les thèmes des micro-agressions et du stress traumatique lorsqu’on a une perte auditive.

Les chiens-guides d’assistance à l’audition : un témoignage

Les chiens-guides d’assistance à l’audition aident les personnes malentendantes à percevoir des sons. Ils sont formés pour distinguer, entrer en contact et guider. Témoignage de Valérie Blondin-Demers, malentendante et propriétaire d’un chien-guide d’assistance à l’audition.

Les nombreux bienfaits de la pratique sportive

On oublie parfois que les activités sportives favorisent énormément d’autres aspects du développement global d’un enfant, notamment ses aptitudes personnelles et sociales. De nombreuses recherches démontrent aussi un lien entre la pratique d’activités physiques et la réussite éducative. L’AQEPA a ainsi développé plusieurs activités et programmes pour permettre aux jeunes vivant avec une surdité de découvrir différents sports.

Témoignage d’un sportif : entrevue avec Vincent Comtois

Plaisir, dépassement de soi, défis, sentiment d’euphorie… Vincent Comtois ne manque pas de mots pour qualifier son goût du sport et sa recherche constante de réussites sportives. Athlète de haut niveau dont la surdité a été diagnostiquée à l’âge de 4 ans, il ne s’est jamais empêché de pratiquer un sport ou une activité et n’a jamais connu d’interdiction de pratiquer un sport à cause de la surdité. Souvent nous créons nos propres barrières, dit Vincent.

Du talent et de la persévérance

Le 20 janvier 2021, des spectateurs du monde entier de la cérémonie d’investiture du président des États-Unis, Joe Biden et de la vice-présidente Kamala Harris, ont entendu les vers du poème The Hill We Climb récités sans faille par la jeune et talentueuse Amanda Gorman. Derrière cette interprétation se cachent beaucoup d’efforts : Amanda Gorman a un trouble de la parole et un trouble du traitement auditif.

L’acceptation de la surdité : comment aider et être aidé

Grâce à la relation de confiance qui s’établira entre le mentor et son « mentoré », la personne dans le déni de sa surdité pourra progressivement réaliser qu’elle a besoin d’aide et accepter d’être guidée vers des professionnels en réadaptation. La personne peut aussi vouloir suivre une psychothérapie. Le psychologue Etienne Boucher décrit l’alliance thérapeutique qui doit se mettre en place.

Les pairs aidants, ces héros

Le programme Pairs Aidants Réseau (PAR) promeut l’embauche de pairs aidants au sein des services de santé mentale au Québec en offrant formation, réseautage et coaching et ainsi, soutenir leur intégration dans les équipes de soin. Audition Québec est fier partenaire du développement de PAR avec le programme de mentorat en audition. Les pairs aidants jouent un rôle important pour contrer l’isolement social, un des plus importants défis vécus par les personnes malentendantes.

Solange Ouellette : Un témoignage d’une mentor

Solange Ouellette a été mentor dans le cadre du programme de mentorat par les pairs. Elle pense avoir aidé ses deux mentorées en leur permettant, à travers leurs interactions, d’accéder à l’information dont elles avaient besoin. Solange raconte son parcours.

Le New York Times sensibilise ses nombreux lecteurs aux impacts de la surdité

De nouvelles études ont démontré une association claire entre une perte auditive non traitée et un risque accru de démence, de dépression, de chutes et même de maladies cardiovasculaires. Des chercheurs de Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health ont découvert qu’une perte auditive non traitée augmentait le risque de développer une démence de 50% et une dépression de 40% et ce, en seulement cinq ans. Focus sur cet article du New York Times et la situation de la perte auditive aux États-Unis.

8 astuces pour réduire l’impact de la stigmatisation

La stigmatisation existe à l’extérieur et dépend de l’entourage de la personne
malentendante, mais elle peut aussi se manifester à l’intérieur d’elle-même. Des changements dans les habitudes de vie et dans le quotidien réduiront les impacts de la stigmatisation et amélioreront la perception de soi. Astuce numéro 1 : assumer la responsabilité de sa perte auditive. Découvrez 8 astuces pour réduire l’impact de la stigmatisation.

Êtes-vous isolés socialement?

Les personnes atteintes de déficience auditive attendent sept à dix ans avant de consulter un spécialiste. Pendant ce temps, l’audition se dégrade. Mais pourquoi attendre si longtemps? La réponse de Daniel Morel.

Aller au contenu principal