Réadaptation auditive et distanciation sociale… est-ce compatible?

En l’absence de diagnostic et d’intervention appropriés, la perte auditive peut devenir un handicap à vie avec de graves conséquences sur la qualité de vie, l’intégration sociale et la participation des personnes affectées. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, certaines étapes peuvent se faire en téléconsultation.

Tu aimes la musique… Mais tu es sourd.e !

Tina Childress entend la musique, peut écouter la musique, mais l’apprécier n’est pas automatique. Audiologiste, Tina a grandi avec la musique : piano, violoncelle, clarinette, percussions. À 29 ans, elle a commencé à perdre son audition à cause d’une maladie auto-immune de l’oreille interne. Aujourd’hui audiologiste et implantée cochléaire, Tina témoigne de ce que la musique est pour elle et donne des conseils.

L’écoute de la musique et les aides auditives

L’intensité sonore de la musique est plus forte que celle de la parole. Jusqu’à tout récemment, les aides auditives avaient de la difficulté à traiter la musique sans causer de la distorsion. Ronald Choquette, audiologiste, livre quelques solutions existantes pour améliorer l’écoute de la musique.

La perception de la musique

La plupart des gens pensent que les personnes sourdes ne peuvent pas profiter de la musique, mais c’est une idée fausse courante. À ce jour, la majorité des personnes dans la communauté des sourds déclarent participer à des activités musicales. Andréanne Sharp travaille au développement d’outils de réadaptation permettant d’améliorer la perception musicale et de nouvelles aides compensatoires utilisant les autres sens.

Surdité professionnelle : cap sur la prévention

La protection auditive est inexistante ou inadéquate, le temps d’exposition au bruit est trop important, l’intensité sonore est trop élevée, le travailleur présente certaines prédispositions? La surdité professionnelle, cap sur la prévention! Un guide de deux pages des points à retenir quant à la prévention de la surdité au travail.

8 astuces pour réduire l’impact de la stigmatisation

La stigmatisation existe à l’extérieur et dépend de l’entourage de la personne
malentendante, mais elle peut aussi se manifester à l’intérieur d’elle-même. Des changements dans les habitudes de vie et dans le quotidien réduiront les impacts de la stigmatisation et amélioreront la perception de soi. Astuce numéro 1 : assumer la responsabilité de sa perte auditive. Découvrez 8 astuces pour réduire l’impact de la stigmatisation.

Combattre le sentiment d’isolement

La personne sourde ou malentendante doit composer avec la surdité et les limites de la communication. Elle est souvent plus à l’aise dans les relations un à un et peut vivre de l’isolement sur le plan social. Miriam Gauvreau réfléchit à des moyens de combattre le sentiment d’isolement.

Biographie : Carlos-Alfredo Villalobos

Tout au long de sa carrière, Carlos-Alfredo Villalobos a dû surmonter de nombreuses difficultés pour entendre. Il raconte son parcours débuté au Salvador, sa brillante trajectoire de chercheur, les défis au Québec et son travail de psychologue auprès des enfants à l’Institut Raymond-Dewar.

Le monde change

Daniel Morel est d’avis que de nombreuses aides de suppléance à l’audition peuvent être utiles et efficaces à des personnes non appareillées. Pourquoi alors ne pas faire la promotion de ces aides de suppléance à l’audition et faciliter l’accès à ces solutions?

Aperçu des aides à l’écoute dans les écoles

Malgré le port d’appareils auditifs ou d’implants cochléaires, des difficultés d’écoute peuvent survenir en classe, surtout en présence de bruit ambiant ou d’un grand groupe de personnes au même endroit. L’audiologiste Tamara Martinez fait le point sur les aides à l’écoute à l’école.

Un coffre à outils à personnaliser

Pour aider à compenser les difficultés d’écoute et de communication, il existe différents outils. Lecture labiale, stratégies de communication, ou amplification avec amplificateur personnel ou appareil auditif. En plus, des aides de suppléance à l’audition (ASA) pallient aux incapacités auditives, dont certaines sont offertes par la RAMQ. Explications avec Rachel Dion, audiologiste.

La gestion des piles et des batteries

Plus la surdité est importante, plus l’amplification nécessaire de la prothèse auditive est grande. Les aides de suppléance à l’audition nécessitent elles aussi une certaine attention. Zoom sur les piles!

Parlons d’argent!

Il se peut que les les services ou appareils dont vous avez besoin ne soient pas couverts par un programme tel que celui de la RAMQ. Voici quelques solutions ou types d’aide à considérer.

Ma vie de malentendante

À l’âge de 7 mois, Marie-Claude Drouin a eu une méningite. Sa surdité avait été causée par les médicaments pris afin de combattre la méningite. Elle est devenue malentendante profonde/sévère. Marie-Claude raconte son histoire.

Stratégies de communication : la piscine intérieure

La communication à la piscine intérieure est souvent rapportée comme étant difficile par les patients qui consultent en audiologie. Il y est impossible de porter ses prothèses auditives (à moins d’en posséder qui sont résistantes à l’eau) et d’utiliser les autres aides technologiques habituellement disponibles à cause de l’humidité. Judith Massé, audiologiste, suggère des stratégies de communication.

Entretien des prothèses auditives

Un appareil auditif amplifie, de manière adéquate et sécuritaire, les informations sonores comme la parole humaine pour le malentendant. S’il est bien ajusté, il permet au porteur de mieux communiquer et socialiser. Comment l’entretenir?

Conseils utiles pour le nouveau porteur de prothèses auditives

L’adulte moyen obtient sa première prothèse auditive environ cinq à sept ans après l’apparition des premiers symptômes de sa baisse d’audition. Vous venez juste de vous procurer votre première prothèse auditive? Conseils pour en obtenir le maximum par l’audiologiste Ronald Choquette.

Aller au contenu principal