l'aide auditive

Découvrir l'aide auditive

Appareil auditif, audioprothèse, prothèse auditive, aide auditive: tous ces mots désignent le même objet que nous appellerons ici aide auditive. Une aide auditive est un petit, voire très petit, appareil qui fonctionne avec des piles et se positionne dans l’oreille ou sur l’oreille. Elle permet d’améliorer l’audition des personnes atteintes d’une perte auditive en amplifiant les fréquences affectées, et ce, d’après le profil de celle-ci. Une aide auditive comprend entre autres:

  • un (ou des) microphone(s)
  • un microprocesseur avec des programmes, selon l’environnement sonore (calme, bruits ambiants, musique, etc.)
  • un écouteur
  • une pile pour la faire fonctionner
  • elle peut aussi intégrer une bobine d’induction magnétique (communément appelée position T), permettant la transmission du son par champ magnétique entre l’aide auditive et un téléphone conventionnel par exemple.
De nos jours, les aides auditives sont comme des micro-ordinateurs. Le microphone capte les sons qui sont convertis en signaux électriques. Par la suite ces signaux sont convertis en signaux numériques, analysés, traités par le processeur et amplifiés puis reconvertis en signaux électriques et finalement en sons via l’écouteur qui est placé dans l’oreille.

Une meilleure compréhension de la parole

Avec une aide auditive, vous ne retrouvez pas votre «audition d’avant». Cependant, celle-ci permet d’améliorer significativement la communication.

Au début, le son entendu pourra sembler peu naturel, inhabituel. Votre propre voix, celles de vos interlocuteurs, les bruits du quotidien seront légèrement différents. Plus vous commencez tôt à consulter, plus l’adaptation sera rapide.

Peu importe le type et le degré de surdité, un temps d’adaptation est nécessaire pour que le cerveau s’habitue à ces nouvelles informations qu’il ne percevait plus. Le résultat est souvent meilleur dans les mois qui suivent. Il est donc important d’effectuer un bon suivi, d’être motivé de la porter toute la journée, de ne pas se décourager et de faire part de vos impressions à votre audioprothésiste pour effectuer des modifications au besoin. Votre audioprothésiste peut également ajuster progressivement l’amplification jusqu’à votre pleine  prescription, de façon à faciliter l’adaptation à votre aide auditive. Dans de multiples situations, l’appareillage auditif aide la personne qui perd une partie de l’audition à compenser son handicap. Il permet d’entendre plus et souvent mieux, de retrouver les bruits de la vie quotidienne, de communiquer facilement dans les endroits  calmes et, de concert avec les aides techniques, pour une majorité de personnes malentendantes, d’avoir des conversations téléphoniques courantes, de suivre les émissions de télévision, d’écouter de la musique, etc.

Des acouphènes moins gênants       

Une perte d’audition s’accompagne fréquemment d’acouphènes. L’aide auditive peut contribuer à réduire la gêne causée par ces sons.

  • En restituant la perception de fréquences perdues, en particulier celles où se situent les acouphènes. Dans un tel cas, l’aide auditive les «masque».
  • Si cela n’est  pas suffisant, de nombreuses aides auditives proposent des générateurs de bruits dont la fonction est de masquer les acouphènes ou de détourner l’attention portée à ces derniers.
Vous pouvez questionner votre professionnel de l’audition pour en savoir davantage sur les générateurs de bruits. Il pourra aussi vous aider à explorer d’autres pistes de solution.
Retour haut de page