Les aides auditives

Fabricants, types et réglages

Un choix réfléchi en fonction de besoins et de priorités

Les aides auditives doivent être choisies, avec les conseils de votre audioprothésiste, en fonction de votre niveau de perte auditive, de votre environnement quotidien, de votre aisance à manipuler le matériel et de votre possible réticence à porter quelque chose de visible.

présentoir d'aides auditives

Le modèle à retenir ne sera pas le même selon que vous souhaitiez un appareil  simple d’utilisation (peu de programmes manuels) ou sophistiqué (pouvant se connecter à tous vos appareils audio, téléphones intelligents, ordinateurs). Rappelez-vous que le but ultime est de vous permettre d’entendre le mieux possible.

Il est malheureusement impossible de tester l’aide auditive de quelqu’un d’autre pour se donner une idée des bienfaits de l’amplification car, l’aide auditive est réglée en fonction de la perte auditive spécifique de chacun et l’embout est très souvent moulé sur mesure, selon la forme du conduit auditif de chacun.

Fabricants et modèles

Au niveau mondial, il existe plusieurs fabricants et modèles d’aides auditives, et il est même possible d’avoir certains modèles disponibles en plusieurs couleurs.

Modèle de base ou plus sophistiqué quelles sont les différences? 

Ce critère aura une incidence sur le prix, mais plus spécifiquement les différences suivantes pourraient être présentes:

  • précision des réglages
  • capacité du processeur  électronique à analyser adéquatement l’environnement sonore (les bruits ambiants)
  • fonctionnalités exclusives aux produits plus avancés sur le plan technologique
  • programmation automatique ou manuel
    •  L’appareil analyse continuellement l’environnement sonore et adapte automatiquement ses programmes en conséquence selon les besoins (écoute de musique, suivre une conversation …).
  • connectivité de l’aide auditive avec des accessoires (téléphone intelligent,  téléviseur, etc.)
Les modèles rechargeables une bonne idée? 

Les nouveaux modèles rechargeables permettent de ne plus avoir à acheter de piles jetables. Ces modèles peuvent être pratiques en cas de difficultés à effectuer  le changement de piles (ex: arthrite au niveau des mains). Pour être rechargée, l’aide auditive doit être placée dans une boîte ou sur un socle.

L’appareillage binaural

Si vous avez une surdité aux deux oreilles, une surdité dite «bilatérale», il est recommandé d’appareiller les deux oreilles. En effet, plusieurs études ont  démontré les bienfaits d’une telle approche. Plus précisément l’appareillage binaural favorise, dans la plupart des cas:

  • un son plus naturel
    une meilleure localisation des sons dans l’environnement
  • une meilleure compréhension en milieu silencieux et bruyant.

Dans certains cas plus rares, il est possible que l’appareillage binaural ne soit pas une bonne solution. Certains porteurs d’aides auditives ont une plus grande difficulté de compréhension dans le bruit, avec deux aides versus une seule. C’est un phénomène qu’on appelle interférence binaurale. Comme mentionné, ce phénomène est plutôt rare, il est en revanche important de discuter de votre cas précis avec votre audiologiste et votre audioprothésiste pour prendre une décision éclairée.

Finalement, pour les personnes ayant complètement perdu l’audition dans seulement une oreille, il est possible de s’équiper avec une aide auditive spécifique appelée «CROS» qui permet de capter les sons du côté de l’oreille ayant la surdité et de les rediriger vers l’oreille où l’audition est meilleure.

AVANT de finaliser votre choix, assurez-vous de bien tenir compte des recommandations plus techniques de votre audioprothésiste, car certaines surdités ne sont pas compatibles avec les aides les plus petites.

Types d'aides auditives

L’intra-auriculaire / ITE / CIC / IIC/ ITC 

L’intra-auriculaire est une aide auditive où toutes les composantes sont logées dans le conduit auditif ou la conque du pavillon et ne nécessitant aucune partie derrière l’oreille. Il en existe plusieurs modèles, différant tant au niveau de leur forme que de leurs fonctionnalités plus techniques. Certains modèles se placent

  • directement dans le pavillon de l’oreille (ITE-ITC), au niveau de la conque
  • complètement à l’intérieur du conduit auditif de l’oreille (CIC-IIC).

L’emplacement du microphone dans le conduit auditif permet de conserver les effets naturels du pavillon de l’oreille pour repérer l’origine du son. Discret, avec un son localisé naturellement, il convient aux surdités légères et moyennes.

  • L’aide auditive intra-auriculaire n’est généralement pas recommandée pour des surdités plus  sévères,  notamment à cause de la durée de vie des piles qui est moindre, mais également parce qu’il n’est pas assez puissant et que le risque de Larsen (feedback) est plus grand.
  • Les aides intra-auriculaires ne conviennent pas à tous les conduits auditifs. En cas d’écoulements, d’une production de cérumen excessive ou de sueur importante, le risque de bris est plus élevé. Il faut aussi noter que ces modèles nécessitent un moulage sur mesure de votre oreille. 
Prothèse avec écouteur déporté dans le conduit / RITE / RIC

Plus discret que le contour d’oreille traditionnel et pouvant se connecter à d’autres équipements, il peut être adapté à la plupart des surdités. Puisque l’écouteur est situé dans le conduit auditif, ce type d’aide auditive est contre-indiqué dans certains cas (voir note précédente).

Les modèles à écouteurs déportés dans le conduit représentent actuellement plus de la moitié des ventes d’aides auditives au Canada. Ils sont constitués d’un petit boîtier, placé derrière l’oreille, relié par un câble très fin à un embout dans lequel se situe l’écouteur. Un des grands avantages associés à ce genre d’aide auditive est qu’on peut appareiller une panoplie de surdités, allant de légère à sévère. Ainsi, nul besoin de changer complètement votre aide auditive si votre audition diminue à travers les années. Il suffit de changer la portion de l’écouteur pour un modèle plus puissant, ce qui assure une amplification juste pour votre niveau d’audit

Prothèse avec tube fin / RITA

Résistant, facile à manipuler et à nettoyer, pouvant se connecter à d’autres équipements, les prothèses à tube fin conviennent aux surdités jusqu’à un degré modéré.

Les appareils contours traditionnels

Résistants, faciles à manipuler et à nettoyer, pouvant se connecter à d’autres équipements, ils conviennent à la majorité des degrés de surdité. Ils comprennent un boîtier placé derrière l’oreille relié par un tube à un embout moulé sur mesure, positionné dans le conduit auditif. Le son passe par le tube et voyage dans celui-ci jusque dans votre conduit auditif. Les appareils contours d’oreilles de dernières générations sont de plus en plus petits et discrets. L’embout, fait sur mesure, est confortable et facile à nettoyer.

L’appareil jetable

Il existe également un appareil jetable semi-permanent (il est porté 24 heures sur 24), à insertion très profonde. Il est disponible au Québec chez un nombre très restreint d’audioprothésistes. Il est vendu par abonnement et n’offre aucune connectivité sans fil. Il n’est pas souhaitable pour tous les conduits. 

Réglages initiaux

Lorsque vous recevrez vos aides auditives, l’audioprothésiste procèdera à des ajustements sur les fréquences que vous entendez mal, à l’aide d’un logiciel spécialisé et d’après votre audiogramme. Il se concentrera en particulier sur les fréquences qui font ressortir la voix de vos interlocuteurs. Il doit également effectuer des réglages plus personnalisés que ceux proposés par son logiciel. 

L’audioprothésiste demandera à vous revoir 2 à 3 semaines suivant l’ajustement initial. Vos rencontres seront par la suite établies en fonction de adaptation et de vos besoins. Ces rencontres sont l’occasion de lui dire ce qui va et ce qui ne va pas:

  • confort physique
  • confort acoustique
  • difficultés de manipulation

Dès le début, il est recommandé de porter l’aide auditive le plus souvent possible selon votre seuil de tolérance. Allez-y graduellement et testez diverses situations où le niveau de bruit peut présenter un défi:

  • restaurant
  • soirée entre amis
  • réunion de travail
  • transports en commun
  • centre commercial

Il est important de demeurer confiant et patient, pendant le premier mois de port d’une aide auditive, car le cerveau doit se réadapter à entendre des sons qui avaient disparu de son champ sonore. Ce processus se fait graduellement. Pendant la réadaptation, l’audioprothésiste doit fréquemment apporter des ajustements physiques ou sonores aux aides auditives. Votre collaboration est importante, car c’est vous qui devrez le guider afin qu’il procède aux ajustements les plus judicieux pour vous en tenant compte de votre environnement sonore quotidien, de vos impressions et de votre tolérance aux sons les plus forts.

  • NOTEZ vos impressions entre chaque rendez-vous (bruits perçus trop forts ou au contraire pas assez, situations où la compréhension est mauvaise, situations dans lesquelles vous entendez bien). Ces détails permettront à l’audioprothésiste de cerner plus rapidement les ajustements envisageables.
  • Tant que vous avez des doutes, retournez chez l’audioprothésiste. Avec le temps, vous devriez constater une amélioration significative de votre écoute. En cas de gêne sonore quand vous portez les aides auditives, prenez rapidement rendez-vous: elles sont conçues pour vous apporter du confort, pas pour vous fatiguer!
Retour haut de page Aller au contenu principal