La COVID et ses impacts sur la communication

Entre les mois d’août 2020 et de juin 2021, des chercheurs ont collaboré avec l’équipe d’Audition Québec dans le but de réaliser une étude panquébécoise sur les conséquences des mesures de protection contre la COVID-19 utilisées pendant la pandémie sur la communication des personnes malentendantes. Découvrez les résultats de cette étude.

La surdité et les problèmes cognitifs

Des études démontrent un lien entre une perte auditive non traitée et le développement de troubles cognitifs. Cyrielle Low Klein, et Kevin Parent, étudiants finissants à la maîtrise en audiologie à l’École d’orthophonie et d’audiologie de l’Université de Montréal, font le point sur cette question.

L’impact du bruit sur les fonctions cognitives

La perte auditive est reconnue comme un facteur lié au déclin cognitif avec l’âge. Cependant, les mécanismes sous-jacents restent à découvrir. Dans cette conférence, la Dre Émily Kay-Rivest, ORL, explore les effets de l’exposition au bruit sur les fonctions cognitives et la mémoire.

Le bruit dans l’environnement et au travail

Le bruit est considéré comme un enjeu de santé publique tant au travail que dans l’environnement. Richard Martin, de l’INSPQ, démystifie ce problème, ses effets sur la santé et suggère des façons de le réduire.

Télétravail et choc acoustique

Philippe Fournier, audiologiste, présente un état des connaissances actuelles sur les chocs acoustiques tout en proposant quelques pistes de réflexion sur les mécanismes pathophysiologiques.

Où sortir sans limites : trouver des lieux accessibles pour les personnes atteintes de surdité

L’Association des personnes avec une déficience de l’audition (APDA) a réalisé un sondage. Les résultats montrent que la plupart des personnes malentendantes ne font rien pour s’informer des adaptations possibles ou améliorer la clarté de leurs conversations, s’en remettant uniquement à leurs prothèses auditives. Les lieux les moins sensibilisés aux personnes malentendantes sont les salles de spectacles et de cinéma. L’APDA agit avec son projet Où sortir sans limites.

Les CHSLD et la santé auditive, un partenariat à développer et à maintenir

La presque totalité des personnes en CHSLD présentent des troubles auditifs, des troubles langagiers réceptifs ou expressifs, cognitifs ou moteurs qui peuvent nuire à des échanges de qualité avec leurs visiteurs ; il est donc nécessaire de mettre en place
des adaptations pour faciliter la communication pour tous.

Langage, audition et pandémie : les effets sur le développement des enfants

Le port obligatoire du masque chez les enfants a été étudié : des effets préoccupants sur le développement global des jeunes sont constatés. L’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec recommande fortement le port du masque à fenêtre translucide pour tout le personnel du réseau de l’éducation et des garderies.

La perte auditive et le déclin de la fonction cognitive sont-ils liés ?

La perte auditive et le déclin de la fonction cognitive sont-ils liés ? Dans plusieurs études, l’information concernant les changements de la fonction cognitive et l’évolution de ce changement dans le temps ne sont pas disponibles. La même remarque s’applique à la perte auditive, pour laquelle on ne possède pas d’information sur la fréquence d’utilisation des prothèses auditives et les bénéfices qui en découlent.

Une communication sans entraves pour les personnes ayant une perte d’auditive

Sans une aide à l’accessibilité appropriée, les personnes ayant une perte auditive peuvent être confrontées à de nombreux défis. Le droit à une communication claire et accessible est crucial et a une incidence sur de nombreux aspects de notre vie quotidienne.
Les Services canadiens de l’ouïe proposent plusieurs produits et services qui aident les personnes sourdes ou malentendantes à surmonter ces obstacles.

Emploi et surdité : portrait de la situation et données factuelles

Des lacunes dans l’accès à l’information, à la technologie et aux services nécessaires pour maintenir une performance de travail optimale mènent souvent les travailleurs à agir seuls pour essayer d’accéder aux services. Ils effectuent seuls le difficile exercice d’identifier leurs besoins sur le lieu de travail et de négocier des aménagements nécessaires avec leurs employeurs. Portrait de la situation.

Le bruit industriel – Des coûts sociaux importants

Une récente étude de l’Institut national de santé publique du Québec évalue les coûts des effets  du bruit environnemental à près de 680 millions de dollars par année au Québec, et les chercheurs précisent qu’il s’agit d’une évaluation conservatrice.

Réadaptation auditive et distanciation sociale… est-ce compatible?

En l’absence de diagnostic et d’intervention appropriés, la perte auditive peut devenir un handicap à vie avec de graves conséquences sur la qualité de vie, l’intégration sociale et la participation des personnes affectées. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, certaines étapes peuvent se faire en téléconsultation.

Plus du tiers des Canadiens ont des acouphènes

L’acouphène est associé à la santé mentale des personnes vivant avec ce problème. Les personnes ayant des acouphènes incommodants (17%) ou non incommodants (10%) est plus susceptibles de déclarer avoir une santé mentale passable ou mauvaise par rapport aux personnes n’en ayant pas (6%). La prévalence d’un trouble de l’humeur, comme la dépression ou un trouble bipolaire, est plus de deux fois plus élevée. Une nouvelle étude publiée dans les Rapports sur la santé porte sur les facteurs associés à ce problème.

Le New York Times sensibilise ses nombreux lecteurs aux impacts de la surdité

De nouvelles études ont démontré une association claire entre une perte auditive non traitée et un risque accru de démence, de dépression, de chutes et même de maladies cardiovasculaires. Des chercheurs de Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health ont découvert qu’une perte auditive non traitée augmentait le risque de développer une démence de 50% et une dépression de 40% et ce, en seulement cinq ans. Focus sur cet article du New York Times et la situation de la perte auditive aux États-Unis.

Surdité professionnelle : portrait global de la situation

Depuis 1997, on assiste à une hausse importante, constante et presque linéaire des cas de surdité professionnelle acceptées par la CNESST. Y a-t-il une augmentation réelle des cas dans la population ? Est-ce un effet du vieillissement de la population ou une augmentation de la tendance à déclarer? Les auteurs d’un rapport de 2014 de l’Institut national de santé publique discutent de quelques hypothèses.

Aller au contenu principal