La COVID et ses impacts sur la communication

Par Alexis Pinsonnault-Skvarenina, M.P.A

Par Alexis Pinsonnault-Skvarenina, M.P.A

Ph.D, audiologiste et chercheur postdoctoral

Entre les mois d’août 2020 et de juin 2021, des chercheurs en audiologie de l’Université de Montréal et de l’Université Laval ont collaboré avec l’équipe d’Audition Québec. Ils ont mené une étude panquébécoise sur les conséquences des mesures de protection contre la COVID-19 utilisées pendant la pandémie sur la communication des personnes malentendantes. Les résultats de cette étude ont montré que les personnes malentendantes sont de 2 à 3 fois plus susceptibles de rapporter des effets négatifs sur leur communication que leurs pairs normo-entendants. Ceci peut accentuer leur isolement social et avoir un effet délétère sur leur santé mentale.

Au Québec, plus de 840 000 personnes présentent une déficience auditive, soit au moins 10 % de la population (Gouvernement du Québec et Institut de la statistique du Québec, 2019). Les personnes atteintes de surdité adoptent diverses stratégies pour favoriser la compréhension de la parole, telle que la lecture labiale. Cependant, certaines mesures proposées pour contrer la propagation de la COVID-19 ont un impact négatif sur la communication, que les personnes concernées aient ou non une perte auditive. Plusieurs études ont montré que le masque chirurgical réduit le niveau des sons de 4 à 12 décibels (dB), alors que les masques avec fenêtre transparente diminuent l’intensité de la parole de 11 à 14 dB. Il a aussi été démontré que le port du masque a un impact négatif sur la compréhension de la parole, sur l’engagement et le sentiment de confiance avec l’autre et sur le niveau d’anxiété et de stress.

Une étude panquébécoise

Afin de pouvoir étudier les conséquences des mesures sanitaires, un questionnaire a été utilisé pour documenter les difficultés de communication éprouvées dans différentes activités du quotidien (par exemple, à la pharmacie, au restaurant, au marché d’alimentation, lors d’un rendez-vous médical et lors d’un souper de famille).

Au total, 170 Québécois malentendants et 125 Québécois normo-entendants ont participé à l’étude. Concernant les personnes malentendantes, 55% déclaraient avoir une perte auditive sévère et porter deux prothèses auditives. De ceux-ci, environ la moitié portaient des prothèses auditives depuis plus de 15 ans.

Conséquences des mesures de protection contre la COVID-19

Près de 90% des personnes malentendantes et 76% des personnes sans perte auditive ont déclaré que le masque était la mesure de protection la plus problématique pour la communication. Viennent ensuite la distanciation sociale (40% et 26% chez les malentendants et normo-entendants respectivement) et les cloisons de plexiglas (35% dans les deux groupes).

Les personnes malentendantes rapportaient généralement 2 à 3 fois plus de conséquences négatives des mesures de prévention sur leur communication au quotidien (soit une proportion de 70%) que les personnes sans perte auditive (une proportion de 18% environ) (Figure 1).

Outre les effets sur la communication, les résultats montrent des conséquences importantes sur la qualité de vie et le bien-être. Entre 20 et 40% des participants malentendants ont dit avoir limité leur participation aux activités quotidiennes en raison des difficultés de communication dues aux mesures sanitaires. De plus, 25 à 55% des personnes malentendantes ont déclaré vivre des émotions comme de la frustration ou le désespoir associées aux difficultés auditives. Cette proportion était de 2 à 8% chez les personnes sans perte auditive.

Graphique qui explique les conséquences des mesures sanitaires sur la communication.
Figure 1. Conséquences des mesures sanitaires sur la communication, rapportées par les participants malentendants et normo-entendants. Un score plus élevé indique des conséquences plus importantes. Les participants malentendants rapportent 2 à 3 fois plus de conséquences dans l’ensemble des activités quotidiens que leurs pairs normo-entendants.

Stratégies de communication

Une autre découverte intéressante est la nature de certaines des stratégies de communication utilisées pendant la pandémie par les personnes malentendantes. Ainsi, elles ont déclaré demander aux autres de retirer le masque pour leur permettre de lire sur les lèvres ou de réduire la distance qui les sépare. Bien que ces stratégies puissent réduire les problèmes de communication, elles peuvent aussi mettre davantage à risque les personnes malentendantes d’être infectées pendant une pandémie.

Communication à distance

L’étude visait également à mieux comprendre l’efficacité perçue et la satisfaction envers différentes technologies de communication à distance utilisées pendant la pandémie (par exemple, le téléphone, les vidéoconférences, les courriels et la messagerie texte). Les résultats ont révélé que les personnes malentendantes rapportaient une meilleure efficacité et une plus grande satisfaction envers les technologies utilisant une modalité visuelle (par exemple, les courriels), en comparaison à celle utilisant une modalité auditive seulement (par exemple, le téléphone). D’après les informations rapportées par les participants, ceci s’expliquerait principalement par un signal sonore de mauvaise qualité et l’impossibilité de voir le visage et les lèvres de l’autre personne.

Ces résultats sont intéressants puisque des études précédentes avaient suggéré que la communication par téléphone et par vidéoconférence était perçue comme inférieure à la communication en face à face. Or, notre étude montre plutôt que les personnes malentendantes éprouvent beaucoup de difficultés de communication lors de conversations en face à face au quotidien durant une pandémie, et que les technologies de communication à distance permettent une communication efficace dans certaines situations. Ces technologies de communication à distance permettent donc de prévenir l’isolement social.

Satisfaction des participants malentendants et normo-entendants envers l’utilisation des technologies de communication à distance durant la pandémie
Figure 2. Satisfaction des participants malentendants et normo-entendants envers l’utilisation des technologies de communication à distance durant la pandémie. Un score plus élevé indique une satisfaction plus importante. Les personnes malentendantes rapportent une satisfaction plus importante envers les technologies avec composante visuelle (messagerie texte et courriels) et moins importante envers celles auditives (téléphone), en comparaison à leurs pairs normo-entendants.

Pour aller plus loin

Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue International Journal of Audiology et peuvent être consultés en ligne (Pinsonnault-Skvarenina et coll., 2022).

Références

Corey, R. M., Jones, U., et Singer, A. C. (2020). Acoustic effects of medical, cloth, and transparent face masks on speech signals. The Journal of the Acoustical Society of America, 148(4), 2371–2375.

Goldin, A., Weinstein, B. E. et Shiman, N. (2020). How do medical masks degrade speech reception. Hearing Review. https://www.hearingreview.com/hearing-loss/health-wellness/how-do-medical-masks-degrade-speech-reception

Gouvernement du Québec et Institut de la statistique du Québec. (2019). Le bilan démographique du Québec, Édition 2019. https://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/population-demographie/bilan2019.pdf

Mehta, U. M., Venkatasubramanian, G., et Chandra, P. S. (2020). The “mind” behind the “mask”: Assessing mental states and creating therapeutic alliance amidst COVID-19. Schizophrenia Research, 222, 503–504.

Naylor, G., Burke, L. A., et Holman, J. A. (2020). Covid-19 Lockdown Affects Hearing Disability and Handicap in Diverse Ways: A Rapid Online Survey Study. Ear and Hearing, 41(6), 1442–1449.

Pinsonnault-Skvarenina A., Lacerda A. B. M., Hotton M., et Gagné J-P. (2021). Communication with older adults in times of a pandemic: practical suggestions for the health care professionals. Public Health Reviews, 42, article no 1604046.

Pinsonnault-Skvarenina, A., Hotton, M., Sharp, A., Chauvette, L., Tremblay, É., Choquette, R., Ansaldo, A. I., Gagné, J. P., et & Lacerda, A. B. M. (2022). Communication during the COVID-19 pandemic: the hearing-impaired perspective. International Journal of Audiology, 1-11.

Saunders, G. H., Jackson, I. R., & Visram, A. S. (2021). Impacts of face coverings on communication: an indirect impact of COVID-19. International Journal of Audiology, 60(7), 495–506.

Partagez cet article avec vos proches !

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à notre infolettre !

Aller au contenu principal