La cognition et les vertiges-chutes

Par Tamara Martinez

Par Tamara Martinez

Audiologiste

Parmi les nombreux problèmes associés au vieillissement, les chutes constituent un problème de santé publique majeure. En effet, les chutes touchent 30 % des personnes âgées chaque année aux États-Unis. C’est l’une des principales causes de morbidité et de mortalité dans la population gériatrique. De nombreuses études suggèrent qu’une cognition limitée augmente les risques de chute, mais il n’existe actuellement aucun consensus sur l’évaluation cognitive systématique pour les patients à risque de chute.

Un nouvel outil de dépistage cognitif nommé le Cognivue a été développé et validé récemment. Il s’agit d’une évaluation informatisée rapide de 5 minutes qui examine plusieurs domaines cognitifs individuels tels que la mémoire, les capacités visuo-spatiales, la fonction exécutive, le temps de réaction et vitesse de traitement.

Une étude en collaboration avec l’American Institute of Balance et des cliniques spécialisées d’audiologie a été réalisée. Elle avait plusieurs objectifs visés :

  • Évaluer l’association entre les risques de chute déterminés par une stabilité posturale anormale avec les troubles cognitifs via le test d’organisation sensorielle (SOT) à la Posturographie dynamique informatisée et les scores au Cognivue.
  • Explorer les différences de comorbidités associées entre les personnes atteintes de troubles cognitifs ou non

Tous les participants (34 adultes âgés) ont eu un bilan neurodiagnostique vestibulaire sans particularité, un dépistage cognitif via la Cognivue et un test de posturographie dynamique informatisé qui contient le test d’organisation sensorielle (SOT).

Les participants ayant des troubles cognitifs étaient presque 14 fois plus susceptibles que ceux ayant une bonne cognition d’avoir une instabilité posturale lors du test d’organisation sensorielle (SOT). Le lien entre la cognition et le risque de chute peut être expliqué par le phénomène de la double tâche : lorsque l’attention et la fonction exécutive sont compromises par une autre activité simultanée, la compétition pour les ressources cognitives affectera le contrôle de la marche.

En effet, étant donné que les ressources cognitives du cerveau sont limitées, celles-ci peuvent être détournées du contrôle postural pour aider une autre fonction cognitive plus faible. Chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, il a été observé que les tâches cognitives ont la priorité sur le maintien de l’équilibre pendant la marche, ce qui entraine des chutes. Chez les adultes sans poblèmes cognitifs, le maintien de l’équilibre est prioritaire par rapport aux autres tâches. Les activités de la vie quotidienne exigent souvent de l’attention. Lorsque la cognition est affectée chez les personnes âgées, il y a perte de la priorité à la marche et à la posture. Cela entraîne plus de risque de déséquilibre et de chutes.

En conclusion, les participants qui ont des troubles cognitifs lors du test Cognivue sont plus susceptibles d’avoir de mauvais résultats au test d’organisation sensorielle (SOT) à la posturagraphie. Cela suggère que la mémoire, la fonction exécutive, les capacités visuo-spatiales, la vitesse de traitement et le temps de réaction affectent la stabilité posturale. Une instabilité posturale ou déséquilibre est liée aux risques de chute. Par conséquent, les troubles cognitifs peuvent entraîner un risque de chute en particulier chez les personnes âgées.

Les cliniciens doivent envisager un dépistage cognitif dans le cadre de leur évaluation du risque de chute. Cela pourrait pallier au manque d’instruments d’évaluation vestibulaires coûteux ou des professionnels spécialisés en évaluation de l’équilibre. Le Cognivue peut renseigner les cliniciens et les patients sur le risque de chute.

D’autres recherches de cohorte seront nécessaires pour déterminer quels sous-tests du Cognivue ou autres tests de dépistage cognitifs devraient être sélectionnés pour mieu identifier les troubles cognitifs et, donc, le risque de chute.

Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur le SOT et la posturographie dynamique : https://www.vestibulaire.com/Posturographie-dynamique-en-reeducation-vestibulaire-Computerized-Dynamic-posturography_a31.html

Référence

Chua, K. W. D., Fauble, B. M., & Gans, R. E. (2022). Association of cognitive impairment and fall risk in older adults: an analytical cross-sectional study. J Otolaryngol ENT Res14(1), 8-12.

Partagez cet article avec vos proches !

Pour ne rien manquer, abonnez-vous à notre infolettre !

Aller au contenu principal