Par où commencer

Se procurer une aide auditive n’est pas une démarche banale et c’est pourquoi il est important d’être bien entouré et encadré par les différents professionnels de la santé interpellés. Voici leur rôle.

Appareils auditifs : En route vers le futur

Le 27 septembre dernier, trois audioprothésistes ont participé à un panel animé par Jeanne Choquette, présidente d’Audition Québec, pour discuter des avancées technologiques en matière d’aides auditives. Cette discussion a permis d’en apprendre davantage sur l’état des innovations dans le marché de l’audition et sur la connectivité des appareils.

Quel professionnel de l’audition dois-je consulter en premier ?

Les audiologistes sont de bons alliés, car vous aurez une évaluation audiologique globale et vous serez référés à d’autres professionnels de l’audition selon vos besoins. Par exemple, un ORL en cas de problème physiologique ou un audioprothésiste, en cas de besoin d’une aide auditive.

Quelle est la différence entre le secteur public et le secteur privé ?

Dans le secteur public, il faut être dans la liste d’attente du département d’audiologie d’un centre hospitalier. Malheureusement, la période d’attente peut être longue.

Dans le secteur privé, les grandes bannières regroupent généralement les trois types de professionnels (audiologiste, audioprothésiste, ORL). Il y a évidemment des frais.

À vous de voir ce qui vous convient le mieux à vos besoins.

Est-ce que la RAMQ remplace gratuitement les prothèses auditives perdues ?

Il est recommandé de voir son audioprothésiste, car il y a parfois une garantie du manufacturier sur la perte et/ou le dommage d’un an sur les prothèses. Habituellement, elle s’accompagne d’un déductible et l’audioprothésiste peut également exiger des honoraires, car il doit refaire la programmation.

Si vous possédez une police d’assurance habitation de type « tout risque », les prothèses et le déductible devraient être assurées, selon son contrat.

Comment choisir parmi un modèle de prothèse auditive ?

Pour choisir le modèle, il faut prendre en considération votre audition, son degré, sa configuration, vos performances auditives résiduelles, vos attentes envers l’appareil auditif, votre budget, etc. Il est préférable d’en discuter avec un professionnel de la santé auditive en clinique privée ou en centre de réadaptation.

Aller au contenu principal