Sourdine

Le lien entre la surdité et le déclin cognitif​

On nous a déjà martelé à plusieurs reprises que la déficience auditive non appareillée constitue un facteur de risque important au développement d’une démence ou de troubles cognitifs. En fait, parmi plusieurs autres facteurs de risque les plus courants comme le manque d’éducation ou le tabagisme, la surdité a été identifiée comme le facteur de risque le plus important. Elle serait associée à 8 % des cas de démence. Malheureusement, les mécanismes pathophysiologiques qui expliquent ce phénomène n’ont pas clairement été identifiés.

Aller au contenu principal